Rechercher les cas d'OBSERVATION

[AERO AOM] de CAYENNE (973) vers ORLY (94) 26.08.1998

Observé le : 26-08-1998
Région : Outre-Mer
Département : Guyane
Classe : B
Résumé : [AERO AOM] de CAYENNE (973) vers ORLY (94) 26.08.1998. Observations du passage très rapide de 6 points très lumineux suivis d'une longue trainée lumineuse : observations d'une rentrée atmosphérique d'un bolide fractionné en procession météoritique.
Description : Le GEIPAN continue à publier l'ensemble de ses archives sur son site public www.geipan.fr. Dans ses publications, figurent des cas anciens classés à l'époque (A, B, C ou D) et qui font aujourd'hui l'objet d'un réexamen, dans le seul but d'être plus pertinent dans les conclusions. Grâce à de nouveaux moyens techniques (logiciels) et à l'expérience d'enquête acquise depuis toutes ces dernières années, ce réexamen aboutit quelquefois à de nouvelles remarques voire à un changement de classification.

Ce cas d'observation précédemment classé D et nommé [AERO AOM] LAT 27.58, LON -33.35 (INT) 26.08.1998 fait partie d'un ensemble de cas réexaminés récemment.

Le 26 août 1998 à 00h32, l'équipage d'un DC10 observe, durant 10 secondes environ, le passage très rapide de six points lumineux avec un rayonnement visible très intense laissant derrière une longue trainée lumineuse. La trajectoire est horizontale et rectiligne. Le commandant de bord, seul à témoigner, a rédigé un compte-rendu le 28.08.1998, transmis par la suite au SEPRA. Un croquis représentant les PAN a toutefois été réalisé par quatre des cinq témoins, tous joints au compte-rendu.

Nous pouvons affirmer que l'observation concerne probablement une rentrée atmosphérique d'un bolide, fractionné en procession météoritique (voir le compte rendu d'enquête).

La trajectoire horizontale relevée par les témoins tend à montrer qu'il pourrait s'agir d'un bolide de type rasant. Cependant, faute de davantage de données permettant d'effectuer des calculs plus précis, nous ne pouvons déterminer avec certitude si ce bolide a bel et bien traversé l'atmosphère terrestre ou s'il a rebondi dessus, comme l'a fait le météore de 1972 aux USA.

La durée d'observation, la magnitude et la portion du ciel traversé rapproche ce cas d'un phénomène de bolide rasant semblable s'étant produit en octobre 1990.

De manière plus générale, la description des témoins cadre très bien avec l'hypothèse : couleur blanche, trajectoire rectiligne, déplacement très rapide, présence de trainées très lumineuses.

On pourra s'étonner que ce phénomène véritablement rarissime et exceptionnel n'ait pas rencontré plus d'écho à l'époque. Cependant, cette observation fugace (10 secondes) s'étant déroulée en plein milieu de l'océan atlantique, loin de toute station de détection terrestre et d'observateurs visuels, elle n'a probablement été observée par personne d'autre.

La consistance est bonne, avec un témoignage bien détaillé, en particulier en ce qui concerne la position initiale et finale des PAN et leur description physique (apparence, magnitude).

Il est cependant dommage de ne pas disposer des témoignages des autres membres d'équipage. Par ailleurs, aucun enregistrement photo ou vidéo du phénomène n'a été fait (ce qui est fréquent avec une durée aussi faible).

En conséquence le GEIPAN classe le cas en B : observation de météoroïdes.
Compte-rendu : de CAYENNE (973) vers ORLY (94) 26.08.1998 [E-Cgei CR T,P,D S] compte rendu enquete.pdf
retour

Les cas D anciens revisités depuis 2017

Le pourcentage des cas D a considérablement baissé puisqu’il atteint 3% alors qu’il était supérieur à 15% en 2016.

Cette baisse provient :

  • Du nombre moindre de classification D en flux courant lors des 10 dernières années. Ce facteur est détaillé dans l’actualité du 14 décembre 2016.
  • Et surtout du travail de revisite opéré sur l’ensemble des cas D antérieurs à 2010 (depuis la création du GEIPAN en 1977). L’opportunité et la motivation de cette revisite sont détaillées dans l’actualité du 18 décembre 2017.


La revisite des cas anciens porte à ce jour sur près de 160 cas. Vous avez ici la liste complète des cas revisités avec les liens vers les dossiers publiés (accompagnés en règle générale d’un rapport détaillé). Le travail continue avec 65 cas en cours de revisite. Le pourcentage de cas D pourrait donc continuer à baisser.


Le très fort taux de reclassement (seulement 4 cas maintenus D à ce jour) peut s’expliquer par plusieurs raisons qui seront explicitées dans une actualité à venir.

 

Par ailleurs, la revisite pourrait porter aussi sur les autres cas (en particulier les cas C). A ce propos, le GEIPAN est ouvert à tous commentaires sur des conclusions spécifiques à tel ou tel cas.

Archives csv de l'ensemble des cas et témoignages publiés sur le site du GEIPAN

Ces archives sont des fichiers au format csv qui peuvent être importés dans des systèmes de gestion de base de données ou dans des tableurs.

Elle ne comprennent que les données descriptives des cas et des témoignages, les documents associés restent téléchargeables sur la page des cas. Par souci d'anonymat, les coordonnées géographiques fournies sont celles du centre ville de la commune d'OBSERVATION pour les cas récents (après mars 2008), et celle de la gendarmerie de dépôt du procès verbal d'OBSERVATION pour les cas anciens.

         

Base de données des cas

Base de données des témoignages