Rechercher les cas d'OBSERVATION

MONT-SAINT-AIGNAN (76) 06.08.1982

Observé le : 06-08-1982
Région : Haute Normandie
Département : Seine-Maritime
Classe : B
Résumé : MONT-SAINT-AIGNAN (76) 06.08.1982. Observation du déplacement rectiligne et silencieux à 20m du sol d'un objet ovoïde, gris métallique reflétant les rayons du soleil et une brusque disparition : observation d'un ballon de nylon métallisé type « Mylar ».
Description : Le GEIPAN continue à publier l'ensemble de ses archives sur son site public www.geipan.fr. Dans ses publications, figurent des cas anciens classés à l'époque (A, B, C ou D) et qui font aujourd'hui l'objet d'un réexamen, dans le seul but d'être plus pertinent dans les conclusions. Grâce à de nouveaux moyens techniques (logiciels) et à l'expérience d'enquête acquise depuis toutes ces dernières années, ce réexamen aboutit quelquefois à de nouvelles remarques voire à un changement de classification.
Ce cas d'observation précédemment classé D et nommé MONT-SAINT-AIGNAN (76) 06.08.1982 (mais aussi connu sous le nom de ROUEN-SAPINS (76) 1982) fait partie d'un ensemble de cas réexaminés récemment.

Un témoin à l'angle du CD43 et de la rue des mouettes à MONT-SAINT-AIGNAN (76) observe le 06 août 1982 à 20h05 le déplacement silencieux S-N d'un objet ovoïde gris métallique à 20 mètres du sol. Le soleil reflète par moment ses rayons. Le témoin voit sur le côté une figure géométrique de couleur rouge ressemblant à un "il". Le témoin se tourne en apercevant un autre témoin déjà présent mais lorsqu'il regarde de nouveau dans la direction de l'objet, ce dernier a disparu. Le témoin fait sa déposition en gendarmerie le 11 août sans pouvoir donner une estimation plus correcte des distances. Le 12 août les gendarmes se rendent sur place, aucun autre témoignage n'est recueilli et aucune trace n'est visible.


Les caractéristiques physiques (aspect métallique reflétant la lumière solaire, forme ovoïde, présence d'un élément fantaisie) et dynamiques (déplacement régulier dans le sens du vent) sont tout à fait conformes avec l'hypothèse de la confusion avec un ballon de nylon métallisé type « Mylar » (voir le compte-rendu d'enquête).

De tels ballons existaient déjà en 1982 et étaient souvent de forme circulaire ou ovoïde et agrémentés d'un dessin fantaisie pouvant être très variable et lui-même de forme circulaire. On est un vendredi soir en période estivale, ce qui est favorable à un événement festif ou de recréation de ce type.

Il est possible qu'un tel dessin fantaisie soit de couleur dominante rouge et, observé à distance éclairé par le soleil couchant, paraisse au témoin avoir l'apparence d'un il rouge lumineux.

Bien que la terminologie employée par le témoin ne soit pas très explicite à ce sujet (« [] je précise qu'à un moment donné je me suis retourné pour regarder cette personne, et c'est en regardant de nouveau dans la direction de l'objet que celui-ci a disparu. »), il est possible de supposer que la disparition du PAN s'est produite alors que le témoin a détourné son regard pour voir l'autre personne qui observait elle-même le PAN. On ne sait pas combien de temps le témoin s'est retourné, peut être suffisamment pour que le témoin n'est pas su retrouver le PAN dans son champ de vision ou que celui-ci ait disparu.

La consistance est plutôt faible, avec peu d'éléments permettant d'infirmer (inconnue sur la durée du retournement du témoin) ou de confirmer fermement une hypothèse qui en l'état est néanmoins suffisamment probable pour être retenue.

Lors de l'observation et de la première enquête, le GEIPAN n'avait pas (ou peu) d'expérience de méprises causées par des ballons Mylar (voir sur site www.geipan.fr les cas enregistrés depuis, recherche de cas avec mots clefs "Mylar" ou "ballon").


Le GEIPAN classe le cas en B :observation probable d'un ballon "Mylar".

Compte-rendu : compte rendu enquete.pdf
retour

Archives csv de l'ensemble des cas et témoignages publiés sur le site du GEIPAN

 

Ces archives sont des fichiers au format csv qui peuvent être importés dans des systèmes de gestion de base de données ou dans des tableurs.

Elle ne comprennent que les données descriptives des cas et des témoignages, les documents associés restent téléchargeables sur la page des cas. Par souci d'anonymat, les coordonnées géographiques fournies sont celles du centre ville de la commune d'OBSERVATION pour les cas récents (après mars 2008), et celle de la gendarmerie de dépôt du procès verbal d'OBSERVATION pour les cas anciens.

         

Base de données des cas

Base de données des témoignages