Rechercher les cas d'OBSERVATION

MAURON (56) 23.12.1995

Observé le : 23-12-1995
Région : Bretagne
Département : Morbihan
Classe : B
Résumé : MAURON (56) 23.12.1995. Observations des évolutions silencieuses d'un objet rond tournant sur lui-même et faisant des allers-retours : probable observation d'un sky-rose (animation laser).
Description : Le GEIPAN continue à publier l'ensemble de ses archives sur son site public www.geipan.fr. Dans ses publications, figurent des cas anciens classés à l'époque (A,B,C ou D) et qui font aujourd'hui l'objet d'un réexamen, dans le seul but d'être plus pertinent dans les conclusions. Grâce à de nouveaux moyens techniques (logiciels) et à l'expérience d'enquête acquise depuis toutes ces dernières années, ce réexamen aboutit quelquefois à de nouvelles remarques voire à un changement de classification explicité dans une note d'enquête.
Ce cas d'observation précédemment classé D et nommé SAINT-GERMAIN EN LAYE (78) 1995 fait partie d'un ensemble de cas réexaminés récemment.
Le samedi 23 décembre 1995 vers 2 heures, un témoin et son ami observent un objet énorme, rond en forme de soucoupe tournant lentement sur lui-même et faisant des allers-retours au-dessus d'une maison et qui se stabilise au-dessus d'un champ. Les témoins observent des lumières tout autour. Aucun bruit n'est entendu durant l'observation. Le témoin pris de peur rentre chez elle, regarde par une fenêtre mais l'objet aura disparu. Un seul témoignage est recueilli.
Le PAN observé par le témoin n'est probablement qu'un laser de discothèque locale, (aussi appelé par l'anglicisme « sky tracker ») projetant ses faisceaux sur la couche nuageuse basse (présente ce jour-là) ; voir le compte rendu d'enquête.
La description du phénomène : le témoin évoque « une forme ronde, énorme »... « pas très haut du sol »... « en-dessous de cet objet, nous pouvions distinguer des lumières tout autour, il tournait lentement sur lui-même, il faisait des allées et venues et se trouvait au-dessus d'une maison puis ensuite il s'est rapproché de moi et s'est stabilisé au-dessus d'un champ»... « il n'émettait aucun bruit ».
Cette description est caractéristique de l'apparence et du comportement d'un sky tracker, les lasers pouvant pivoter sur eux-mêmes, tourner de façon circulaire, se déplacer en faisant des va-et-vient, s'arrêter. Les faisceaux laser ne sont pas toujours visibles. Cela dépend de la teneur, dans l'atmosphère entre le sol et la base des nuages, de particules en suspension, qui peuvent être des gouttelettes d'eau, de la poussière, du pollen, des polluants... Aucune information à ce sujet n'est disponible pour la période des faits.
L'emplacement : le témoin indique une maison située dans un lieu-dit du Nord-Ouest de sa position comme faisant face au phénomène. Or, dans le prolongement de ce lieu-dit, à quelques degrés près et un peu plus loin se trouve une discothèque « l'Arlequin », susceptible d'avoir utilisé un sky tracker (lesquels existaient déjà en 1995). L'existence de cette discothèque est attestée dès 1993. L'observation se tient une nuit weekend, quand les discothèques sont les plus actives. Les conditions permettant la visualisation des impacts de faisceaux sont assez particulières, type d'atmosphère, de nuages, d'éclairement ambiant. Une même discothèque peut créer ses effets à des endroits distincts sur une région de 10 à 20 km autour d'elle.
La base du GEIPAN www. Geipan.fr contient des cas similaires (faire une recherche de cas avec mots clefs Sky-Tracer, laser Sky Rose).
En conséquence le GEIPAN classe le cas en B : Sky Rose.
Compte-rendu : compte rendu enquete.pdf
retour

Archives csv de l'ensemble des cas et témoignages publiés sur le site du GEIPAN

 

Ces archives sont des fichiers au format csv qui peuvent être importés dans des systèmes de gestion de base de données ou dans des tableurs.

Elle ne comprennent que les données descriptives des cas et des témoignages, les documents associés restent téléchargeables sur la page des cas. Par souci d'anonymat, les coordonnées géographiques fournies sont celles du centre ville de la commune d'OBSERVATION pour les cas récents (après mars 2008), et celle de la gendarmerie de dépôt du procès verbal d'OBSERVATION pour les cas anciens.

Base de données des cas

Base de données des témoignages