Rechercher les cas d'OBSERVATION

ALLAUCH (13) 31.07.1994

Observé le : 31-07-1994
Région : Provence Alpes Cote d'azur
Département : Bouches-du-Rhône
Classe : B
Résumé : ALLAUCH (13) 31.07.1994. Observation de jour du déplacement silencieux d'un objet de forme cylindrique associée à deux formes rondes de couleur métallique et se déplaçant dans tous les sens : probable observation d'un ballon de baudruche.
Description : Le GEIPAN continue à publier l'ensemble de ses archives sur son site public www.geipan.fr. Dans ses publications figurent des cas anciens classés à l'époque et qui font aujourd'hui l'objet d'un réexamen, dans le seul but d'être plus pertinent dans les conclusions. Grâce à de nouveaux moyens techniques (logiciels) et à l'expérience d'enquête acquise depuis toutes ces dernières années, ce réexamen aboutit quelques fois à de nouvelles remarques voir à un changement de classification explicitée dans un compte rendu d'enquête.
Ce cas d'observation précédemment nommé PLAN DE CUQUES (13) 1994 fait partie des cas classés " D " à l'époque et réexaminé récemment.
Le 31 juillet 1994 vers 14h30 des témoins observent dans le ciel une forme cylindrique associée à deux formes rondes de couleur métallique. Un des témoin aperçoit deux excroissances avec des lumières clignotantes. Cet objet se déplace sans bruit, volant dans tous les sens à une altitude assez élevée. Deux témoins rapportent leurs observations en gendarmerie.
De nombreux éléments plaident en la faveur d'une confusion avec un ballon fantaisie, balloté par le vent en altitude (voir le compte rendu d'enquête) :
- la direction de déplacement, conforme à celle du vent.
Le témoin n°1 donne des indications géographiques assez précises permettant de reconstituer la trajectoire du PAN, qui se déplaçait donc selon un axe globalement sud-nord, tout à fait concordant avec la direction des vents relevés par la station de Marseille-Observatoire.
- la façon dont le PAN se déplace.
Celle-ci est décrite ainsi par les témoins : « Il volait assez lentement, et faisait des ronds sur lui-même. Il avait l'attitude d'une feuille morte, tout en gardant sa direction » ... « volait rapidement dans tous les sens »... « l'objet qui ne cessait de se balancer »
Cette description est typique d'objets léger portés et ballotés par un vent faible.
- la description du PAN.
Les témoins évoquent « une forme cylindrique, d'une grosseur d'environ deux véhicules, de couleur métallique, avec deux sortes d'oreilles sur le côté. J'ai également remarqué deux « trucs » ronds, style phares de voiture »... « une forme plus ou moins ronde de couleur métallique »... « au-dessus de cet objet [figuraient] deux excroissances d'où clignotaient des lumières ».
La mention d'un « clignotement de lumières » et à rapprocher de la mention d'une « couleur métallique ». Si l'objet est partiellement constitué d'une matière fortement réfléchissante, tel que du Mylar, et d'autres matières non réfléchissantes, son ballotement dans le vent le faisant tourner dans tous les sens et les rayons du soleil se réfléchissant à sa surface de manière aléatoire, donneront l'impression aux témoins d'un « clignotement de lumières ».
Il peut donc s'agir d'un ballon fantaisie de plage, échappé depuis Cassis et ses environs, qui sont situés dans le prolongement de la trajectoire du PAN, vers le Sud, et où de nombreux endroits se prêtent aux activités de loisir l'été (plages, calanques...), en particulier en pleine journée, un samedi d'été.
Aucun autre témoignage n'a été recueilli, alors que l'observation est en plein jour, un samedi d'été, dans une zone habitée (village d'Allauch). Ceci plaide aussi en faveur d'une hypothèse à faible étrangeté, telle que celle, argumentée par ailleurs, du ballon fantaisie.
La consistance des témoignages est plutôt faible. Bien que nous ayons deux témoignages, ils sont très succincts et issus de témoins dépendants (amis).
En conséquence le GEIPAN classe le cas en B : ballon de baudruche.
Compte-rendu : compte rendu enquete.pdf
retour

Les cas D anciens revisités depuis 2017

Le pourcentage des cas D a considérablement baissé puisqu’il atteint 3% alors qu’il était supérieur à 15% en 2016.

Cette baisse provient :

  • Du nombre moindre de classification D en flux courant lors des 10 dernières années. Ce facteur est détaillé dans l’actualité du 14 décembre 2016.
  • Et surtout du travail de revisite opéré sur l’ensemble des cas D antérieurs à 2010 (depuis la création du GEIPAN en 1977). L’opportunité et la motivation de cette revisite sont détaillées dans l’actualité du 18 décembre 2017.


La revisite des cas anciens porte à ce jour sur près de 160 cas. Vous avez ici la liste complète des cas revisités avec les liens vers les dossiers publiés (accompagnés en règle générale d’un rapport détaillé). Le travail continue avec 65 cas en cours de revisite. Le pourcentage de cas D pourrait donc continuer à baisser.


Le très fort taux de reclassement (seulement 4 cas maintenus D à ce jour) peut s’expliquer par plusieurs raisons qui seront explicitées dans une actualité à venir.

 

Par ailleurs, la revisite pourrait porter aussi sur les autres cas (en particulier les cas C). A ce propos, le GEIPAN est ouvert à tous commentaires sur des conclusions spécifiques à tel ou tel cas.

Archives csv de l'ensemble des cas et témoignages publiés sur le site du GEIPAN

Ces archives sont des fichiers au format csv qui peuvent être importés dans des systèmes de gestion de base de données ou dans des tableurs.

Elle ne comprennent que les données descriptives des cas et des témoignages, les documents associés restent téléchargeables sur la page des cas. Par souci d'anonymat, les coordonnées géographiques fournies sont celles du centre ville de la commune d'OBSERVATION pour les cas récents (après mars 2008), et celle de la gendarmerie de dépôt du procès verbal d'OBSERVATION pour les cas anciens.

         

Base de données des cas

Base de données des témoignages