Rechercher les cas d'OBSERVATION

[A7] DE AVIGNON (84) VERS BOLLENE (84) 11.12.1993

Observé le : 11-12-1993
Région : Provence Alpes Cote d'azur
Département : Vaucluse
Classe : B
Résumé : [A7] DE AVIGNON (84) VERS BOLLENE (84) 11.12.1993. Observation d'une grosse lumière tournoyant sur elle-même dans le ciel et avec des mouvements erratiques : probable observation d'un laser.
Description : Le GEIPAN continue à publier l'ensemble de ses archives sur son site public www.geipan.fr. Dans ses publications, figurent des cas anciens classés à l'époque (A, B, C ou D) et qui font aujourd'hui l'objet d'un réexamen, dans le seul but d'être plus pertinent dans les conclusions. Grâce à de nouveaux moyens techniques (logiciels) et à l'expérience d'enquête acquise depuis toutes ces dernières années, ce réexamen aboutit quelquefois à de nouvelles remarques voire à un changement de classification.
Ce cas d'observation précédemment classé D et nommé PRIVAS (07) 1993 fait partie d'un ensemble de cas réexaminés récemment.
Le 11 décembre 1993 vers 20heures 50,une automobiliste est intriguée par une très grosse lumière qui tourne sur elle-même dans le ciel et disparaît. Un peu plus loin cette lumière réapparaît et les deux passagers du véhicule observent également ce phénomène. Arrivé sur un parking, le témoin fait remarquer le PAN à un autre automobiliste. Le témoin rapporte que durant une vingtaine de minutes cette lumière tournera sur elle-même et sans bruit. Plusieurs autres lumières (entre 6 et 10) sont remarquées en-dessous. Le PAN apparaît et disparaît, avance en tournoyant en tous sens. Un seul témoin rapporte son observation en Gendarmerie.
La description possède les caractéristiques que l'on peut trouver dans une observation d'animation laser venue du sol et se réfléchissant dans l'atmosphère (grâce aux gouttelettes d'humidité ou à la couche de nuages) :
- motifs dans le ciel avec un ou plusieurs points ou segments lumineux, de une plusieurs couleurs, selon une géométrie fixe ou le plus souvent variable.
- rotation, balayage, pivotement des motifs, avec possibilité de grandes et rapides excursions dans le ciel.
- selon les conditions atmosphériques, faisceaux montant du sol visibles ou non (le cas ici, quelque fois ce sont seulement les faisceaux montant qui sont visibles sans projeter de motifs dans le ciel).
Les animations de laser aujourd'hui fréquentes et facilement reconnaissables dans les témoignages reçus du GEIPAN étaient plus rares en 1993. Il n'est pas possible aujourd'hui de rechercher l'origine de cette animation sur le lieu ou sa proximité (proximité d'Avignon). Néanmoins, nous disposons d'une observation cette année là, par hasard le même jour mais dans un lieu tout différent, où l'enquête a permis de retrouver l'animation et met en évidence que les matériels produisant de tels effets étaient vendus aux discothèques en France (voir le PV de gendarmerie du cas d'observation ILE BOUCHARD (37) 11.12.1993).
Le GEIPAN classe le cas d'observation en B : probable (et non certaine, faute d'avoir pu identifier l'installation ou vérifier la compatibilité des conditions météorologiques) observation de laser ou " Sky Rose".
Compte-rendu : Aucun.
retour

Document(s)

Aucun.

Témoignage(s)

1993309724
retour

Les cas D anciens revisités depuis 2017

Le pourcentage des cas D a considérablement baissé puisqu’il atteint 3% alors qu’il était supérieur à 15% en 2016.

Cette baisse provient :

  • Du nombre moindre de classification D en flux courant lors des 10 dernières années. Ce facteur est détaillé dans l’actualité du 14 décembre 2016.
  • Et surtout du travail de revisite opéré sur l’ensemble des cas D antérieurs à 2010 (depuis la création du GEIPAN en 1977). L’opportunité et la motivation de cette revisite sont détaillées dans l’actualité du 18 décembre 2017.


La revisite des cas anciens porte à ce jour sur près de 160 cas. Vous avez ici la liste complète des cas revisités avec les liens vers les dossiers publiés (accompagnés en règle générale d’un rapport détaillé). Le travail continue avec 65 cas en cours de revisite. Le pourcentage de cas D pourrait donc continuer à baisser.


Le très fort taux de reclassement (seulement 4 cas maintenus D à ce jour) peut s’expliquer par plusieurs raisons qui seront explicitées dans une actualité à venir.

 

Par ailleurs, la revisite pourrait porter aussi sur les autres cas (en particulier les cas C). A ce propos, le GEIPAN est ouvert à tous commentaires sur des conclusions spécifiques à tel ou tel cas.

Archives csv de l'ensemble des cas et témoignages publiés sur le site du GEIPAN

Ces archives sont des fichiers au format csv qui peuvent être importés dans des systèmes de gestion de base de données ou dans des tableurs.

Elle ne comprennent que les données descriptives des cas et des témoignages, les documents associés restent téléchargeables sur la page des cas. Par souci d'anonymat, les coordonnées géographiques fournies sont celles du centre ville de la commune d'OBSERVATION pour les cas récents (après mars 2008), et celle de la gendarmerie de dépôt du procès verbal d'OBSERVATION pour les cas anciens.

         

Base de données des cas

Base de données des témoignages