Rechercher les cas d'OBSERVATION

SAINT-MICHEL-DE-VILLADEIX (24) 01.12.1988

Observé le : 01-12-1988
Région : Aquitaine
Département : Dordogne
Classe : B
Résumé : SAINT-MICHEL-DE-VILLADEIX (24) 01.12.1988. Observation du déplacement rapide d'une boule lumineuse avec effets électriques sur le témoin : observation d'un phénomène électrique et plasma.
Description : Le GEIPAN continue à publier l'ensemble de ses archives sur son site public www.geipan.fr. Dans ses publications, figurent des cas anciens classés à l'époque (A, B, C ou D) et qui font aujourd'hui l'objet d'un réexamen, dans le seul but d'être plus pertinent dans les conclusions. Grâce à de nouveaux moyens techniques (logiciels) et à l'expérience d'enquête acquise depuis toutes ces dernières années, ce réexamen aboutit quelquefois à de nouvelles remarques voire à un changement de classification explicité dans une note d'enquête.
Ce cas d'observation précédemment classé D et nommé VERGT (24) 1988 fait partie d'un ensemble de cas réexaminés récemment.
Le 1er décembre 1988 vers 8h20 un témoin, accompagné de son chien, se promène sur la route près de son domicile. Il voit à 60 mètres une lumière intense supérieure à celle d'une soudure à l'arc. Le témoin décrit une forme ronde de couleur bleu-violet en dégradé en déplacement rectiligne S-N, silencieux et à très grande vitesse. Durant l'observation de 3 ou 4 secondes le témoin ressent les effets d'une pression et reçoit une décharge électrique. Le chien s'enfuit en direction du domicile ne répondant plus aux ordres de son maître.
Le témoin a fait deux dépositions à la gendarmerie, une le jour de l'observation, l'autre 10 jours plus tard.
Les éléments de la première déposition ainsi que ceux relevés sur place permettent de formuler l'hypothèse d'un phénomène électrique car :
- la boule lumineuse est observée en proximité immédiate du croisement de deux lignes électriques et un transformateur.
- la boule électrique suit un déplacement aligné avec une des lignes électriques.
- une baisse de tension soudaine et brève a été observée par les riverains lors de l'heure de l'observation.
- le témoin a ressenti un effet de pression, et de décharge électrique.
Une boule de lueur résulte peut être produite par une ionisation de l'air et des molécules en sustentation en présence d'un champ électrique intense (ici a priori issus d'un dysfonctionnement). (La lueur d'un tube néon fonctionne avec un gaz ionisé par un champ électrique).
Ce genre de phénomène suiveur de lignes électriques a déjà été observé, en particulier suite à un orage (voir la vidéo).
La première analyse en 1988 n'avait pas fourni d'explication car avait pris en compte la deuxième déclaration du témoin, qui faisait état de plusieurs boules, et d'une localisation du phénomène dans le champ et bien plus loin de la route et du croisement des lignes électriques. Nous préférons aujourd'hui retenir la première déclaration faite le jour même alors que la suivante peut avoir été influencée (y compris à l'insu du témoin) par les nombreux contacts ou sollicitations du témoin par les voisins et médias. La connaissance depuis de cas de lueurs le long de ligne électrique consolide aussi l'hypothèse.
Le GEIPAN classe le cas en B: observation d'un phénomène électrique et plasma.
Compte-rendu : Aucun.
retour

Document(s)

Aucun.

Témoignage(s)

1989307136
retour

Archives csv de l'ensemble des cas et témoignages publiés sur le site du GEIPAN

 

Ces archives sont des fichiers au format csv qui peuvent être importés dans des systèmes de gestion de base de données ou dans des tableurs.

Elle ne comprennent que les données descriptives des cas et des témoignages, les documents associés restent téléchargeables sur la page des cas. Par souci d'anonymat, les coordonnées géographiques fournies sont celles du centre ville de la commune d'OBSERVATION pour les cas récents (après mars 2008), et celle de la gendarmerie de dépôt du procès verbal d'OBSERVATION pour les cas anciens.

Base de données des cas

Base de données des témoignages