Rechercher les cas d'OBSERVATION

MONTFORT-SUR-MEU (35) 27.11.1987

Observé le : 25-11-1987
Région : Bretagne
Département : Ille-et-Vilaine
Classe : A
Résumé : MONTFORT-SUR-MEU (35) 27.11.1987. Observations sur deux nuits de la présence d'un phénomène lumineux à très basse altitude : méprise avec la Lune au coucher.
Description : Le GEIPAN continue à publier l'ensemble de ses archives sur son site public www.geipan.fr. Dans ses publications, figurent des cas anciens classés à l'époque (A, B, C ou D) et qui font aujourd'hui l'objet d'un réexamen, dans le seul but d'être plus pertinent dans les conclusions. Grâce à de nouveaux moyens techniques (logiciels) et à l'expérience d'enquête acquise depuis toutes ces dernières années, ce réexamen aboutit quelquefois à de nouvelles remarques voire à un changement de classification. Ce cas d'observation précédemment classé D et nommé MONTFORT-SUR-MEU (35) 27.11.1987 fait partie d'un ensemble de cas réexaminés récemment.
Le 25 novembre 1987 vers 20h20 (T1) et le 27 novembre vers 23h30 (T2, T3, T4, T5), plusieurs témoins observent longuement un phénomène lumineux en direction de l'Ouest. Cet objet de couleur rouge vif est en forme de boule ou de banane pour certains témoins. L'objet parait stationnaire ou en lent déplacement. Aucun bruit n'est perçu.
D'après l'enquête de gendarmerie, plusieurs témoins sont entendus. Aucune trace suspecte n'a été relevée au sol par la gendarmerie dans le secteur concerné. Aucun ballon sonde n'a été lancé dans le créneau indiqué depuis la station météorologique de Rennes Saint-Jacques (35). Aucun vol d'hélicoptère n'a été éffectué de nuit dans les jours indiqués.
Ce cas est consistant (plusieurs témoins), la description des PAN observés est très précise (voir les notes d'enquête). Une hypothèse est envisagée : l'observation astronomique.
La longueur du temps d'observation (jusqu'à un quart d'heure environ pour les deux cas), ainsi que le fait que le PAN soit relativement stable ou avance très lentement sont des premiers indicateurs de ce type de méprise. Le ciel plutôt dégagé autorise aussi cette hypothèse.
Mais les autres détails fournis par les observations permettent d'établir avec certitude l'explication du PAN par une méprise avec la Lune :
- cette dernière était alors au coucher exactement dans les directions d'observation (la Lune est à 222° pour la première observation et à 245° pour la deuxième alors que ces observations se situent toutes deux au voisinage du pylône autour de 235°).
- le déplacement effectif de la Lune (vers l'Ouest et vers le sol) est également cohérent aux descriptions.
- les PAN observés les 25 et 27 novembre sont décrits comme d'un diamètre apparent important et assez lumineux et (surtout pour le 27 novembre) selon des descriptions tout à fait typiques de la Lune, en phase proche du Premier Quartier, au coucher.
- les couleurs des deux PAN sont parfaitement cohérentes avec les couleurs arborées par la Lune en phase de coucher.
- les cinq témoins affirment tous que ce qu'ils ont vu n'était pas la Lune. Or, aucun d'eux ne mentionne où se situait la Lune par rapport au PAN, ni même s'ils ont effectivement vu la Lune (Par ex T2 dit « Je suis affirmative ce n'était pas la lune. Il n'y avait qu'un seul objet »). Ceci, alors que la Lune était bien là dans la direction indiquée et non cachée par les nuages car, au moins le 27 novembre, le ciel était signalé comme totalement dégagé et étoilé par les témoins (et par la station météo de Rennes).
Pour la première observation (T1 le 25 novembre), la méprise avec la Lune a probablement été favorisée par la présence de voiles de nuages (ou de nuages éparses), recouvrant par moment partiellement ou totalement la Lune (ce qui est compatible avec les données météo). Il est ainsi permis d'expliquer la forme presque ronde ou ovale (et non pas de demi-lune), la disparition et réapparition et aussi les mouvements avant arrière (illusion optique provoquée par la variation d'intensité de la partie de Lune visible selon le recouvrement et/ou la transparence du voile).
Pour le 27 Novembre, T2, T3, T4 et T5 décrivent bien un objet en forme de croissant, de banane, ou de demi-Lune et selon des couleurs jaunes ou rouges... et pour autant ne reconnaissent pas la Lune dans un ciel par ailleurs décrit sans nuages.
C'est un élément étonnant, d'autres éléments non rapportés ont peut-être pu tromper les témoins, peut-être y avait-il un minimum de voile nuageux trompeur, la conclusion de méprise avec la Lune n'en reste pas moins incontournable au vu des nombreux autres éléments.
En conséquence le GEIPAN classe le cas en A : méprise avec la Lune au coucher.
Compte-rendu : notes d'enquete.pdf
retour

Archives csv de l'ensemble des cas et témoignages publiés sur le site du GEIPAN

 

Ces archives sont des fichiers au format csv qui peuvent être importés dans des systèmes de gestion de base de données ou dans des tableurs.

Elle ne comprennent que les données descriptives des cas et des témoignages, les documents associés restent téléchargeables sur la page des cas. Par souci d'anonymat, les coordonnées géographiques fournies sont celles du centre ville de la commune d'OBSERVATION pour les cas récents (après mars 2008), et celle de la gendarmerie de dépôt du procès verbal d'OBSERVATION pour les cas anciens.

Base de données des cas

Base de données des témoignages