Rechercher les cas d'OBSERVATION

UREPEL (64) 02.02.1985

Observé le : 02-02-1985
Région : Aquitaine
Département : Pyrénées-Atlantiques
Classe : A
Résumé : UREPEL (64) 02.02.1985. Observations multiples de phénomènes particuliers en mouvement dans le ciel les 2 et 4 février 1985 : observations du 2 février : observations de l'étoile Arcturus. Observations du 4 février : observations probable d'un avion.
Description : Le GEIPAN continue à publier l'ensemble de ses archives sur son site public www.geipan.fr. Dans ses publications, figurent des cas anciens classés à l'époque en cas de type « D » et qui font aujourd'hui l'objet d'un réexamen, dans le seul but d'être plus pertinent dans les conclusions. Grâce à de nouveaux moyens techniques (logiciels) et à l'expérience d'enquête acquise depuis toutes ces dernières années, ce réexamen aboutit quelquefois à de nouvelles remarques voire à un changement de classification explicité dans une note d'enquête.
Ce cas d'observation anciennement nommé ALDUDES (64) 1985 fait partie de cas classés « D » par le GEPAN et récemment réexaminé.
Il s'agit en fait de deux observations totalement différentes, celle du 2 février et celle du 4 février (voir les notes d'enquête).
Le PAN du 2 février correspond à une observation de l'étoile Arcturus.
- cette étoile vue à l'horizon crée régulièrement des méprises par les effets de scintillation, d'éclatement de couleurs, de bouger : effets engendrés par la traversée de l'atmosphère par les rayons lumineux.
- il y a parfaite correspondance dans les directions azimut.
- l'observation est accompagnée d'un phénomène plus rare de réfraction atmosphérique (mirage supérieur) permettant d'expliquer que l'étoile soit vue par-delà l'horizon. Ce phénomène accentue par ailleurs les effets classiques de méprise liés à la traversée de l'atmosphère. Il n'est pas possible 32 ans après de confirmer quantitativement cette réfraction atmosphérique.
- la même observation est relatée par la presse (un groupe de skieurs de nuit dans la station du Somport, voir PV). La répétition deux soirs de suite d'une observation quasi-identique de PAN par deux groupes de témoins indépendants, avec la même coïncidence (à 1 ou 2 degrés prés) en Azimut avec Arcturus, et avec la même nature de visée au-delà de l'horizon, permet de valider l'hypothèse Arcturus et le phénomène particulier de réfraction atmosphérique l'accompagnant.
Le GEIPAN classe ce cas en A : observation de Arcturus.
Le PAN du 4 février correspond probablement à une observation d'avion.
- l'hypothèse a été rejetée par les témoins du fait de l'absence de bruit du PAN. Le vent soufflant du Nord-Ouest agit en sens inverse du sens du bruit et a donc pu l'atténuer fortement.
- l'observation a été faite le 4 fevrier au soir, alors que la presse a publié le jour même un article « OVNI dans le ciel » relatif à l'observation du 2 février. Il est donc possible que les témoins du 4 février soient en situation d'alerte et aient perçu de l'étrangeté dans une observation qui serait restée plus banale sans la première observation et sa médiatisation.
Le GEIPAN classe ce cas en B : Probable observation d'un avion.
Compte-rendu : notes d'enquete.pdf
retour

Archives csv de l'ensemble des cas et témoignages publiés sur le site du GEIPAN

 

Ces archives sont des fichiers au format csv qui peuvent être importés dans des systèmes de gestion de base de données ou dans des tableurs.

Elle ne comprennent que les données descriptives des cas et des témoignages, les documents associés restent téléchargeables sur la page des cas. Par souci d'anonymat, les coordonnées géographiques fournies sont celles du centre ville de la commune d'OBSERVATION pour les cas récents (après mars 2008), et celle de la gendarmerie de dépôt du procès verbal d'OBSERVATION pour les cas anciens.

Base de données des cas

Base de données des témoignages