Rechercher les cas d'OBSERVATION

NICE (06) 19.12.1981

Observé le : 19-12-1981
Région : Provence-Alpes-Côte-d'Azur
Département : Alpes-Maritimes
Classe : B
Résumé : NICE (06) 19.12.1981. Longues observations du déplacement lent et silencieux d'une centaine d'objets lumineux dans le ciel : observations probables de ballons festifs (baudruches).
Description : Le GEIPAN continue à publier l'ensemble de ses archives sur son site public www.geipan.fr. Dans ses publications, figurent des cas anciens classés à l'époque (A,B,C ou D) et qui font aujourd'hui l'objet d'un réexamen, dans le seul but d'être plus pertinent dans les conclusions. Grâce à de nouveaux moyens techniques (logiciels) et à l'expérience d'enquête acquise depuis toutes ces dernières années, ce réexamen aboutit quelquefois à de nouvelles remarques voire à un changement de classification explicité dans une note d'enquête. Ce cas d'observation précédemment classé D et nommé NICE (06) 1981 fait partie d'un ensemble de cas réexaminés récemment.
Le samedi 19 décembre 1981 entre 10h30 et 10h50 plusieurs témoins observent entre 50 et 100 objets volants très haut dans le ciel. Ces objets sont pour la plupart de forme ronde blancs et brillants, ils se déplacent dans la direction du Sud-Ouest en une seule formation avec une distance inégale entre chaque objet. Leur vitesse est lente et ils n'émettent aucun bruit. Les trois derniers objets ont une forme différente, comme une sorte de tube. Ces derniers changent de couleur passant du blanc à l'orange alternativement. Ces objets disparaissent cachés par le paysage et les nuages. Deux témoins déposent en gendarmerie.
La description du ou des PAN faite par les témoins rappelle fortement un lâcher groupé de ballons (voir les notes d'enquête). Il est à noter que l'observation a lieu un samedi matin, dernier jour d'école avant les vacances de Noël 1981. A une semaine des fêtes de Noël, l'observation pourrait ainsi s'expliquer par un lâcher massif de ballons avec des lettres écrites par des élèves.
L'indication de trajectoire décrit du NE vers SO parait fiable, car les témoins indiquent la même direction et ont vu passer les PANs près de leur verticale (ce qui favorise l'appréciation de direction de déplacement). Cette direction n'est pas exactement celle du vent qui est de Nord vers Sud. Mais on note :
- que le vent est mesuré à l'altitude de la mer alors que les éventuels ballons évoluent à 6km de là et à plus de 100 m d'altitude (vu leur petitesse d'aspect) et peut être plus haut encore car a priori lancés des hauteurs de Nice,
- qu'on est en ville et près des montagnes (facteurs favorisant des variabilités locales).
Ce sont autant d'éléments pouvant expliquer que le vent au niveau des PAN ait une direction différente de 40° de celle mesurée à la station de Nice. Notons de plus que le vent mesuré à partir de 12H était d'Est vers Ouest et qu'il pouvait donc avoir commencé à tourner un peu plus tôt à l'altitude des PAN.
Par ailleurs, la lenteur et la durée de parcours des objets composant le PAN sont cohérentes d'un vent faible mesuré de l'ordre de 7km/h.
L'aspect des couleurs et lueurs des PANs varie en fonction des témoins. T2 retient des couleurs différentes entre PANs « de forme rondes et de différentes couleurs (jaune-vert-rouge-bleu) » ; T1 retient une « couleur blanc brillant donnant un reflet ressemblant à celui d'une lumière sur une plaque d'aluminium ». Ces deux descriptions sont compatibles de ballons de couleurs à priori différentes et reflétant fortement le soleil (la géométrie soleil-ballons-témoins est favorable au reflet).
T1 distingue des PANs différents (à la fin de formation). La forme n'est plus ronde mais celle de tubes, et la couleur de chacun d'eux alterne entre orange et blanc. Cela peut s'expliquer par l'introduction dans ce lâcher, massivement composé de ballons ronds, de quelques ballons plus complexes, cylindriques, à deux faces et de couleurs différentes. Notons que T2 n'a pas distingué de PAN différents des autres, outre le fait que « sur l'ensemble il y en avait qui s'allumaient et qui s'éteignaient ». Sur ce dernier point, l'ensemble des deux témoignages s'explique par une forme de (certains) ballons non symétriques favorisant le tournoiement et donc la variation de reflet ou de couleur selon la réalité des ballons ou selon les particularités et précisions de perception des témoins.
En conséquence le GEIPAN classe le cas en B : observation probable de ballons festifs (baudruches).
Compte-rendu : notes d'enquete.pdf
retour

Archives csv de l'ensemble des cas et témoignages publiés sur le site du GEIPAN

 

Ces archives sont des fichiers au format csv qui peuvent être importés dans des systèmes de gestion de base de données ou dans des tableurs.

Elle ne comprennent que les données descriptives des cas et des témoignages, les documents associés restent téléchargeables sur la page des cas. Par souci d'anonymat, les coordonnées géographiques fournies sont celles du centre ville de la commune d'OBSERVATION pour les cas récents (après mars 2008), et celle de la gendarmerie de dépôt du procès verbal d'OBSERVATION pour les cas anciens.

Base de données des cas

Base de données des témoignages