Rechercher les cas d'OBSERVATION

[D110] DE BRAUX (04) VERS ANNOT (04) 01.12.1979

Observé le : 01-12-1979
Région : Provence Alpes Cote d'azur
Département : Alpes-de-Haute-Provence
Classe : A
Résumé : [D110] DE BRAUX (04) VERS ANNOT (04) 01.12.1979. Observation par un automobiliste d'une boule lumineuse le suivant lors de son trajet sur une route sinueuse ; disparition subite : illusion perceptive provoquée par l'observation soudaine de la Lune.
Description : Le 1er décembre 1979 vers 19 heures 35, un boucher revient de sa journée au marché de Braux (04). Il roule en fourgon sur un tronçon sinueux de la D110, lorsqu'il voit soudain surgir sur sa gauche une grosse boule très lumineuse, dont la couleur passe du blanc au rouge puis de l'orange au jaune. Cette boule émet un bruit strident de type bip bip. Le témoin, très effrayé, accélère mais constate que le phénomène le suit pendant environ 2 km alors que le véhicule roule à environ 70 - 80 Km/h. Au bout de 2 Km environ, le phénomène disparaît brutalement. Aucun autre témoignage ne sera recueilli par la gendarmerie.
Ce cas a fait l'objet d'un premier classement "observation non expliqué cas D". Il fait partie des cas français médiatisés de l'époque (faire recherche OVNI ANNOT).
La présente conclusion résulte d'une nouvelle enquête, rendue possible d'une part grâce aux outils numériques d'aujourd'hui et d'autre part grâce à une reconstitution sur place sur une date en cycle de Saros, c'est à dire sur une date où la Lune, le Soleil et la Terre reprennent exactement la position du jour de l'observation (voir le compte rendu d'enquête).
Le témoin ayant signalé la présence de la pleine Lune au départ de son trajet, il ne la mentionne paradoxalement plus par la suite alors même qu'à plusieurs endroits du parcours elle devait apparaître très lumineuse précisément dans la direction d'observation du PAN présumé. Les éléments entrevus dans la phase d'analyse préalable (à distance avec outils numériques) ont été largement confirmés par une reconstitution « in situ » menée dans des conditions optimales de similitude (cycle du Saros et météo similaire) : le témoin s'est trouvé être victime d'une illusion perceptive provoquée par l'observation soudaine de la Lune.
En particulier, il s'avère que chaque endroit où l'observation de la Lune s'avère possible correspond précisément à l'un des emplacements pour lesquels le témoin a décrit aux gendarmes le phénomène auquel il pense avoir été confronté. De fait, la trajectoire présumée du PAN telle qu'a pu l'imaginer le témoin apeuré correspond parfaitement à la trajectoire apparente de la Lune en regard des sinuosités de la route. L'apparition soudaine ainsi que la disparition de phénomène sont également en accord avec la visibilité de la Lune pour le conducteur d'un véhicule empruntant cette route ce jour-là.
L'effet de surprise est renforcé par un contexte médiatique très prégnant : l'affaire de l'OVNI de Cergy- Pontoise (95) bat son plein, et le jeune homme prétendument enlevé par l'OVNI n'a pas encore réapparu. Ces éléménts ont probablement induit un fort sentiment de peur chez le témoin qui, placé dans des conditions d'observation difficiles et un contexte peu rassurant (il était seul et loin de toute habitation) n'a pas été en mesure d'analyser sereinement la situation à laquelle il se voyait brutalement confronté.
Les descriptions qu'il fait du phénomène sont classiques et parfaitement comparables avec celles communément recueillies dans les cas similaires de méprise avec la Lune (méprise très fréquente). Les seuls caractères d'étrangeté qui auraient pu s'opposer quelque peu à ce scénario bien connu sont d'une part le bruit prétendument perçu durant l'observation et d'autre part le contrecoup physiologique subi dans les jours suivants (occlusion intestinale). Toutefois, aucun élément ne peut être avancé pour étayer la réalité objective du premier. Concernant le second, il s'avère probablement consécutif au stress causé par l'observation sur un terrain physiologique préexistant (deux crises antérieures similaires).
En conséquence le GEIPAN classe le cas en A : observation de la Lune.
Compte-rendu : de BRAUX (04) vers ANNOT (04) 01.12.1979 [E-Cgei Syn T,C,P S] compte rendu enquete.pdf
retour

Archives csv de l'ensemble des cas et témoignages publiés sur le site du GEIPAN

 

Ces archives sont des fichiers au format csv qui peuvent être importés dans des systèmes de gestion de base de données ou dans des tableurs.

Elle ne comprennent que les données descriptives des cas et des témoignages, les documents associés restent téléchargeables sur la page des cas. Par souci d'anonymat, les coordonnées géographiques fournies sont celles du centre ville de la commune d'OBSERVATION pour les cas récents (après mars 2008), et celle de la gendarmerie de dépôt du procès verbal d'OBSERVATION pour les cas anciens.

Base de données des cas

Base de données des témoignages